Economies - Finances

Si nous demandions des efforts provisoires, conséquents et utiles à l’ensemble des Corps constitués de la Nation France et de sa Population ! Qu’en pensez-vous ?

liasses-de-billets.jpg

 

 

 

  1. D’après nos calculs, en dégraissant le nombre de Députés (577 à 462) et le nombre de Sénateurs (348 à 278), soit -20%, nous gagnerions une économie sur les finances de l’État d’environ 60 millions d’euros par an…
  2. Si nous appliquions, toujours sur ces mêmes Députés et autres Sénateurs restants, sur leurs rémunérations et crédits affectés, une retenue de 10%, sans toucher à l'IRFM, nous récupérerions réciproquement 8 millions et 4,3 millions d'euros...
  3. Toujours d’après nos calculs, en appliquant une retenue de 10% sur toutes les rémunérations et autres avantages de nos Maires, Adjoints aux Maires, Conseillers municipaux, etc. de nos 36.635 communes, nous ferions une économie substantielle d’environ 47 millions d’euros
  4. Si nous appliquions la même retenue de 10% sur les Élus Intercommunaux, ceux des Conseils régionaux et des Conseils généraux, nous obtiendrions des économies réciproques de 8 millions, 5 millions et 10 millions d’euros, soit un total de 23 millions d’euros
  5. En réclamant un effort minimum aux revenus de tous les Foyers fiscaux non-imposables (environ 16 millions), nous pourrions récupérer quelque chose comme 1 milliard d’euros par an : ceci afin de les faire participer à l’effort collectif et qu’ils ne soient plus qualifiés d’"assistés" par le reste de la société ; c’est-à-dire par ceux qui bénéficient encore d’une activité rémunérée…
  6. En demandant une contribution exceptionnelle et proportionnelle sur les BIC (bilans industriels et commerciaux) des 3,4 millions d’entreprises françaises, nous pourrions bénéficier d’à-peu-près 400 millions d’euros pour aider au développement, à la création, à l’investissement, à la compétitivité, etc. et soutenir celles en difficultés…
  7. En appliquant un taux de TVA de l’ordre de 25% sur tous les produits de Luxe et donc sur les 31 milliards d’euros de chiffre d’affaire de cette branche commerciale en 2012, nous aurions quasiment un bonus de 1,7 milliard d’euros
  8. En creusant un peu plus, et c’est à vous de suggérer quelques pistes supplémentaires, nous pourrions encore gagner en solvabilité…

Toujours est-il que nous parvenons, entre les économies et ces quelques exemples de rentrée d’argent, à un total de : 3.242,3 millions d’euros l’an.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×